Interview de Léo Baron, responsable réceptions

Interview Léo Baron
Par Céline VIGNAL Il y a 3 Mois

Interview de Léo BARON, Responsable réceptions

 

Urban Project - Léo Baron

Biographie

Léo Baron opère dans le domaine de la construction depuis 2012, il débute au poste de contremaître et machiniste sur des chantiers de rénovation de villas et petits immeubles en Suisse, où il apprend les ficelles du métier et perfectionne ses connaissances.
Il intègre le Groupe en 2017, et rejoint le département Construction d’Urban Project SA en 2019 où il fait usage de son expérience, ainsi que de son savoir-faire relationnel avec nos mandataires et nos clients dans le suivi et les réceptions de fin de chantier.
 

 

Interview

  1. Léo Baron, quel est votre rôle au sein d’Urban Project SA?

Urban Project développe et construit un nombre conséquent de projets sur tout le territoire helvétique. Il est nécessaire d’avoir un suivi régulier et d’effectuer un reporting précis pour la bonne exécution des projets et un rendu de qualité. Au sein du département Construction, je suis en charge de ce suivi, et je réceptionne les différentes parties d’ouvrages sur l’ensemble des chantiers.
Avec actuellement près de 2'000 logements en construction, il y a du travail !

 

  1. Quel a été votre parcours de vie ?

Mon parcours est plutôt atypique mais la construction a toujours fait partie de mon quotidien. J’ai travaillé depuis 2012 en tant que contremaitre maçon et machiniste sur des chantiers de rénovations de villas à de petits immeubles d’habitations en Suisse. En 2019, Urban Project m’a accordé sa confiance et m’a donné l’opportunité du suivi et des réceptions en fin de chantier.

 

  1. Quels sont les différents chantiers sur lesquels vous oeuvrez actuellement ?

Une grande partie de mon temps est consacré au chantier bullois des Jardins de la Pâla, en Gruyère. Le quartier comprend 9 bâtiments de 311 logements en PPE et locatif, ainsi que des aménagements extérieurs qui ont une importance capitale au sein de ce projet.

Je travaille également sur l’Ilot Vert à La Chaux-de-Fonds (82 logements, 5'400m2 de surface commerciale et bureaux), sur le bâtiment Rieu-Malagnou aux Eaux-Vives (9 logements PPE et 1 arcade commerciale) et sur la résidence Dolce Vita au Tessin (45 logements). Ces trois chantiers ont été livrés, nous devons maintenant nous assurer du contrôle des levées de réserves et des retours en garanties.

 

  1. Quel rôle revêt Urban Project sur ces projets ? 

En tant que Représentant Maître d’Ouvrage et sous la direction de Yann Musnier, l’équipe Construction œuvre avec des formules sur-mesure, selon la complexité et la taille des chantiers.

Ainsi, nous pilotons les chantiers de différentes manières : soit avec un Consortium d’architectes qui effectue la Direction de travaux, soit avec une Entreprise Générale ou Entreprise Totale, ou parfois même en direct avec les différents responsables de projets du département Construction. La pluralité des formules les rend chacune intéressante car notre rôle et notre implication est très variée.


Léo Baron, Responsable Réceptions et Yann Musnier, Directeur du département Construction

 

  1. Si vous étiez sur cette fameuse île déserte dont tout le monde parle, que construiriez-vous comme habitation ? 

Je ne construirais rien du tout… c’est le principe d’une île déserte, non ? 

<a href='https://fr.freepik.com/photos/hiver'>Hiver photo créé par tawatchai07 - fr.freepik.com</a>

 

  1. Urban Project attache une importance toute spécifique à la cohésion entre collaborateurs. Avez-vous un souvenir ou une anecdote drôle à partager avec nous ? 

Dans le cadre de mon travail, je me retrouve régulièrement impliqué dans des situations avec des problématiques et un besoin rapide de solutions. Ces situations demandent tout particulièrement une bonne cohésion d’équipe… Vous savez, le genre de situation où « hier, tout fonctionnait parfaitement » mais, le jour de la réception finale, ou de la visite avec le Conseil d’administration, cela ne fonctionne pas.

Je me souviendrais toujours d’une visite de la Direction d’Urban Project dans un immeuble en cours de finition. La veille, j’avais demandé un nettoyage complet des parties communes pour que tout soit parfait. Et après vérification, ça l’était ! Tôt le matin, une entreprise du chantier était venue récupérer du matériel sur site et les ouvriers avaient accédé au bâtiment en marchant dans de la terre végétale qui avait été fraichement mise en place et qui était encore gorgée d’eau de pluie tombée dans la nuit. Je vous laisse imaginer ma réaction quand je suis arrivé sur place et que les couloirs étaient pleins de boue !

Heureusement l’entreprise de nettoyage n’était pas loin et nous avons pu procéder à un second nettoyage avant l’arrivée de la Direction. Aujourd’hui, quand je repense à cette situation, cela me fait rire... Mais sur le moment, je n’en menais pas large !

 

Interview de Léo BARON

 

 

 

 

Céline VIGNAL
Céline VIGNAL