Renverser le rapport entre le bâti et les végétaux au Quartier de l'Etang

Par Pablo SAUDAN Il y a 1 Mois

Le Quartier de l’Etang, ancienne friche industrielle aux portes de Genève, incarne le renouveau urbanistique. Exemplaire sur le plan énergétique et écologique, composé de beaucoup d’espaces verts, fruit de nombreuses concertations, ce projet s’est construit autour d’une idée simple : garantir la meilleure qualité de vie au plus grand nombre.

L'analyse du terrain

Quand vient le choix des essences d’arbre, l’analyse du terrain est primordiale. Ainsi, les architectes ont d’abord identifié les éléments naturels environnants afin de choisir les essences qui y seront plantées. Le terrain de 11 hectares sur lequel est bâti le Quartier de l’Etang était majoritairement minéral et bétonné, il a donc fallu totalement repenser la végétation du secteur. Les quelques zones végétales étaient, quant à elles, marécageuses, exceptée une petite zone forestière aux abords de l’autoroute qui a été conservée pour protéger la faune et pour faire tampon avec le bruit environnant.

La végétation reprend ses droits

Le parti pris de la direction architecturale, menée par l’Agence TER, est de renverser le rapport entre le bâti et les végétaux. Ainsi, la zone sur laquelle est construit le Quartier de l’Etang comptera bien plus d’arbres qu’auparavant puisque la surface de sol perméable passera de 12 à 70%.

Le choix des essences s’est dès lors fait en fonction de la nature du terrain. De grands arbres ombrageux pour les jardins familiaux, des arbres fruitiers près des habitations, des arbres à épines dans la pinède et des arbres gourmands en eau dans les zones marécageuses. En effet, le cœur du District étant un point bas et donc une zone très humide, il a fallu choisir des arbres hydrophiles afin de palier à la rétention d’eau et ainsi assainir le terrain. Au Parc des tritons où se trouve l’étang artificiel qui a donné son nom au quartier, la végétation s’installera naturellement et permettra le développement d’une faune et d’une flore propre à cette zone.

Évidemment, les arbres n’atteindront pas tout de suite leur taille définitive, c’est pourquoi pour décorer et marquer certains lieux emblématiques du Quartier de l’Etang, les architectes de Boccard SA et Belandscape SA ont sélectionné des sujets exceptionnels, c’est-à-dire différents arbres de plusieurs mètres de hauteur, qui surplomberont le quartier.

En termes de temporalité, le cœur de l’Edifice, où sont installés les premiers habitants, a déjà été planté en été 2021. Les arbres restants seront plantés par étapes jusqu’à début 2023.